Navigation

Système d'alerte précoce : Outil régional de monitoring des sols pour des cycles durables des substances dans les sols agricoles

 

Le projet "Système d’alerte précoce" a développé un modèle qui permet d’équilibrer les cycles d’éléments dans les sols agricoles à l’échelle régionale. A l’aide d’analyse de scénarios, il reconnaît les développements non durables de l’agriculture et expose les mesures pouvant être adoptées.

Contexte (projet de recherche terminé)

Des engrais, des produits phytosanitaires et des matières auxiliaires sont répandues sur les surfaces agricoles utiles. Outre des éléments nutritifs, ceux-ci contiennent aussi de faibles quantités de substances nocives. Leur accumulation rampante dans les sols et l’offre fortement excédentaire d’éléments nutritifs représentent une menace pour leur qualité et leurs fonctions. Des contrôles réguliers fournissent des informations importantes sur l’état et la dynamique des sols. Ils sont néanmoins longs et relativement onéreux, si bien que leur utilisation reste limitée à quelques sites.

Buts

Le projet a exploré les questions suivantes: Comment l’utilisation des éléments nutritifs et des pesticides peut-elle être optimisée dans un contexte régional? Comment l’incorporation de substances nuisibles peut-elle être réduite? Comment évaluer les risques auxquels sont soumis les sols utilisés à des fins agricoles?

Résultats

Un modèle pouvant être utilisé régionalement a été développé et différentes données ont été analysées (données géo-référencées issues des recensements agricoles, cartes d’utilisation des sols, directives d’amendement, données pédologiques et climatiques et facteurs socio-économiques). L’équipe a établi les cycles des éléments nutritifs (N, P) et des métaux traces (Cu, Zn, Cd) au cours des dernières décennies pour les sols de deux régions d’étude dans les cantons de Zurich (41 km2) et de Berne (158 km2) et élaboré des cartes spatiales explicites des bilans d’éléments nutritifs et de substances nocives. Elles permettent d’identifier les régions à risque et de prévoir les tendances futures en fonction de différentes conditions socio-économiques.

Implication pour la recherche

Le projet se focalise sur l’influence exercée par l’exploitation agricole régionale sur les fonctions des sols et fournit des aides décisionnelles contribuant à une utilisation durable du sol. Les résultats du modèle développé peuvent également fournir des indications précieuses dans d’autres secteurs afin d’évaluer, par exemple, les polluants diffus des eaux de surface.

Implication pour la pratique

Une des forces du modèle est qu’il propose des mesures adaptées en lien avec différents scénarios et recourt à des indicateurs qui permettent l’adoption de décisions soutenant une exploitation agricole durable à l’échelle régionale.

Titre original

An integrated Modelling framework to monitor and predict trends of agricultural management and their impact on Soil functions at multiple scales (iMSoil)

Directrice/directeur du projet

  • Dr Armin Keller, Station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon (ART), Reckenholz
  • PD Dr. Stefan Mann, Station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon (ART), Reckenholz
  • Prof Michael E. Schaepmann, Université Zurich
  • Prof Rainer Schulin, ETH Zurich

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

/SiteCollectionImages/armin-keller.jpg

Dr. Armin Keller Agroscope
Standort Reckenholz
Reckenholzstrasse 191 8046 Zürich +41 58 46 87 207 armin.keller@agroscope.admin.ch

A ce sujet