Navigation

Mycorhizes : Restauration des fonctions du sol à l’aide de mycorhizes arbusculaires

 

Les activités agricoles peuvent exercer une influence négative sur les communautés biologiques du sol et les fonctions qu’elles exercent. Le projet "mycorhizes" a étudié comment les microorganismes utiles présents dans le sol peuvent être multipliés afin d’améliorer les fonctions de l’écosystème.

Contexte (projet de recherche terminé)

Les champignons mycorhiziens arbusculaires (champignons AM) sont des microorganismes répandus qui vivent en symbiose avec la majeure partie des plantes, y compris les plantes cultivées. Ils peuvent fournir plusieurs services aux écosystèmes du sol. Des études récentes laissent supposer que leur diversité décroît dans les sols exploités intensivement. Des expériences en pot montrent que cette diminution influe négativement sur la productivité des plantes et les fonctions de l’écosystème. Il convient de clarifier si un apport de champignons AM spécifiques dans les sols agricoles appauvris peut améliorer ou restaurer les fonctions du sol.

But

Le projet visait à observer les communautés de champignons AM dans les sols agricoles suisses et à déterminer les facteurs influant sur leur ’importance et leur diversité. Il devait aussi être testé si l’apport de champignons AM dans les sols appauvris permet de restaurer certaines fonctions du sol et si une diversité élevée de champignons AM peut favoriser la durabilité des écosystèmes. En étroite collaboration avec deux autres projets du PNR 68 ("Nématodes" et "Bactéries du sol"), il a été étudié si différents groupes de microorganismes utiles se complètent mutuellement et accroissent ainsi la productivité et la santé des plantes.

Résultats

L’équipe a développé un processus de séquençage afin d’évaluer la composition des communautés de champignons AM présentes sur le terrain. Certains taxons peuvent servir de bioindicateurs dans l’agriculture biologique. Le processus permettait aussi d’identifier les espèces de champignons AM épandues. Si la biomasse du trèfle a progressé suite à l’apport (inoculation) de champignons AM dans les sols agricoles, leur influence est restée plutôt faible sur les rendements de maïs et de blé.

Implications pour la recherche

La nouvelle méthode de séquençage permet une compréhension approfondie de la biogéographie des champignons AM et de leurs communautés sur le terrain. Les essais réalisés en plein champ et sous serre fournissent des informations importantes sur le potentiel et les facteurs de succès d’une inoculation des sols agricoles. Ils donnent aussi des indications sur l’influence qu’ils exercent sur la productivité des plantes et les services écosystémiques des sols agricoles.

Implications pour la pratique

Le projet fournit un savoir fondé sur l’utilité des champignons AM et l’équipe a élaboré une feuille d’information sur ce thème. Un article présente les instruments qui soutiennent une agriculture durable en assurant une exploitation des sols adaptée et en stimulant la présence de microorganismes et la diversité biologique des sols.

Titre original

Recruitment limitation in soil? Restoring soil ecosystem functioning and sustainability by introducing below ground mutualists

Directrice/directeur du projet

  • Prof. Marcel van der Heijden, Station de recherche Agroscope, Zurich
  • Dr. Fritz Oehl, Station de recherche Agroscope, Wädenswil
  • Dr. Cameron Wagg, Université de Zurich

 

 

Plus d’informations sur ce contenu