Navigation

Lutte biologique contre les parasites: Des nématodes et des bactéries contre les organismes nuisibles du sol

 

Les nématodes (EPN) et bactéries (EPB) entomopathogènes présentent un potentiel en tant qu’agents de lutte biologique, mais leur utilisation est freinée par l’inefficacité des méthodes d’application. Nous avons incorporé les micro-organismes dans des billes d’alginate qui facilite l’application en même temps que le semis des cultures.

Contexte (projet de recherche terminé)

Nous avions précédemment découvert qu’en Suisse les populations de nématodes entomopathogènes (EPN) étaient très peu nombreuses dans les sols cultivés par rapport aux habitats naturels. Dans les cultures atteintes par des insectes nuisibles, une approche qui permette d’accroître les populations de ces organismes bénéfiques pourra être adopter. Les obstacles majeurs à une application efficace sont le coût élevé des méthodes d’application actuelles et la durée de vie limitée des agents de lutte biologique.

Objectif

Le projet visait à développer et perfectionner une méthode d’application novatrice, dont le principe est d’emprisonner les EPN et les EPB dans des billes d’alginate, en améliorant la formule et en ajoutant aux billes des substances utiles d’origine végétale, i) un facteur de quiescence conservant les micro-organismes emprisonnés en bon état jusqu’au moment de leur libération dans le sol, et ii) un appât et/ou des stimulants alimentaires pour encourager les nuisibles à se nourrir des billes. De plus, la compatibilité des EPN et EPB a été vérifiée. L’efficacité des billes optimisées a été testée contre des insectes nuisibles du sol, à savoir des mouches indigènes posant problème pour la culture de choux en Suisse et des insectes ravageurs attaquant le maïs.

Résultats

La formule développée nous a permis de produire des billes solides et faciles à manipuler, dans lesquelles les agents de lutte biologique ont survécu sans problème pendant plus d’un mois dans les conditions abiotiques adéquates. Les EPN et EPB se sont avérés compatibles. Les billes sont peu efficaces contre les larves de mouches du chou, mais les essais effectués avec les chrysomèles et les larves de charançon sont très prometteurs.

Signification pour la recherche

Nous avons fait des progrès considérables dans la recherche d’un facteur de quiescence capable de mettre les EPN en état de dormance. Parvenir à identifier le principe de réactivation ouvrirait la voie à l’étude de sa fonction biologique (p.ex. défense contre les nématodes attaquant les plantes).

Signification pour la pratique

Nous avons développé un produit qui peut être utilisé pour la lutte biologique contre les insectes nuisibles du sol. En l’améliorant encore, nous pouvons le rendre efficace contre plusieurs insectes nuisibles exotiques majeurs et offrir ainsi une solution sûre et sans danger pour l’environnement à la place des pesticides.

Titre original

Alginate beads as vehicles for the application of entomopathogenic nematodes and bacteria against economically important soil-dwelling pests

Directrice/directeur du projet

  • Prof. Théodor Turlings, Université de Neuchâtel
  • Dr Christoph Keel, Université de Lausanne
  • Dr Monika Maurhofer Bringolf, EPF Zurich

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Théodoor Turlings Institut de Biologie Université de Neuchâtel Rue Emile-Argand 11 2009 Neuchâtel 9 +41 32 718 30 00 ted.turlings@unine.ch

A ce sujet