Navigation

STACCATO : Services écosystémiques dans les paysages agricoles

 

Dans quelle mesure la structure et la densité des "infrastructures vertes" dans les zones agricoles, de même que leur altération, influencent la biodiversité et la productivité? Dès que le projet international sera terminé, nous formulerons des recommandations visant à garantir une biodiversité et une productivité durables.

Contexte (projet de recherche terminé)

Les paysages à vocation agricole sont souvent utilisés de manière intensive et axés sur la production. Cela réduit la biodiversité et avec elle d'autres services écosystémiques importants, tels que la pollinisation, la lutte biologique contre les ravageurs ou l'utilisation récréative. Dans des cas extrêmes, une rétroaction négative sur les rendements agricoles peut même être observée.

But

Nous avons examiné à quel point les "infrastructures vertes" (surfaces de compensation, prairies extensives, haies, etc.) contribuent au maintien de la biodiversité dans les paysages à forte empreinte agricole et comment cette biodiversité se répercute sur la productivité durable des systèmes agricoles. Les études sont réalisées dans six pays européens. Les huit à dix zones d'étude par pays disposent de deux sous-zones, l’une comprenant plus d'infrastructures vertes, l’autre moins.

Résultats

Le projet international STACCATO n'est pas encore achevé. C'est pourquoi nous ne présentons ici que la collecte de données et les résultats partiels de la partie suisse du projet: la structure et la densité des "infrastructures vertes" influencent fortement et de manière non linéaire la biodiversité des terres agricoles (résultat préliminaire). La dissémination d'espèces végétales envahissantes a une influence directe et négative sur la faune des papillons (résultat définitif). Cet effet est indépendant du changement d'utilisation des terres, qui porte aussi atteinte aux plantes et aux papillons indigènes.

Implication pour la recherche

La dépendance non linéaire de la biodiversité par rapport à la densité et à l'éloignement des "infrastructures vertes" dans les zones agricoles n'a encore jamais été étudiée de cette manière. Nous avons aussi découvert de quelle façon les plantes envahissantes affectent la faune des papillons, quel que soit le changement d'utilisation des terres.

Implication pour la pratique

Des directives générales seront élaborées pour la pratique après la fin des travaux. Elles indiqueront dans quelle mesure la densité et la distance des "infrastructures vertes" influencent la biodiversité de différents groupes d'organismes. Cet instrument sera décisif pour formuler des recommandations visant à concevoir des paysages agricoles qui favorisent le maintien durable de la productivité et de la biodiversité.

Titre original

Sustaining Agricultural Change Through Ecological Engineering and Optimal Use of Natural Resources (STACCATO)

Directrice/directeur du projet

Prof. Dr Niklaus Zimmermann, Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Dr. Niklaus Zimmermann Eidgenössische Forschungsanstalt für Wald, Schnee und Landschaft WSL Zürcherstrasse 111 8903 Birmensdorf +41 44 739 22 15 niklaus.zimmermann@wsl.ch

A ce sujet