Navigation

BASIL : Biodiversité dans les systèmes agricoles

 

La biodiversité a un grand potentiel dans le maintien et la promotion des services écosystémiques. Nous nous sommes intéressés aux interactions entre biodiversité et production agricole, et avons examiné comment les mesures agricoles et environnementales influencent les services écosystémiques

Description du projet (projet de recherche terminé)

Le paysage agricole européen est composé d’une mosaïque de surfaces exploitées de manière intensive ou extensive. L’agriculture intensive permet un rendement élevé, et donc une production abondante de denrées alimentaires et non alimentaires. Cependant, se focaliser sur la productivité peut avoir des effets néfastes sur d’autres services écosystémiques – perturbation des cycles de nutriments ou affaiblissement de la protection des sols, par exemple, qui peuvent causer de gros problèmes à long terme sur l’environnement et faire baisser la production. De plus, le changement climatique et la perte de diversité biologique mettent sous pression les systèmes agricoles et les divers services qu’ils rendent. Protéger la diversité biologique au niveau du paysage peut jouer un rôle considérable pour le maintien et la promotion des services écosystémiques agricoles. Il manque toutefois certaines connaissances sur les interactions précises entre paysage, biodiversité, services écosystémiques et production agricole.

But

Ce projet interdisciplinaire, auquel participent huit institutions de recherche européennes, avait pour objectif d’analyser (i) comment les sols exploités intensivement et extensivement se démarquent les uns des autres, sur le plan des services écosystémiques qu’ils offrent, (ii) quel est l’impact de la biodiversité sur les services écosystémiques et, partant, sur la durabilité de la production agricole, et (iii) quels sont les effets des mesures politiques et institutionnelles sur la biodiversité, sur les services écosystémiques et sur la production agricole.

Résultats

L’association symbiotique entre les champignons du sol (champignons mycorhiziens arbusculaires) et les plantes s’intensifie en lisière de terrains agricoles lorsqu’ils sont bordés d’étangs ou de haies. Toutefois, le rendement des cultures n’est pas plus élevé en bordure des champs, ce qui peut aussi être lié au fait que ces endroits sont travaillés moins intensivement. La coalescence microbienne des sols n’a que des effets transitoires sur l’architecture et le fonctionnement des végétaux.

La conservation du sol est généralement vue de manière positive par les agriculteurs, mais elle se trouve souvent en conflit avec d’autres pratiques d’exploitation et pressions économiques. La participation des agriculteurs est cruciale pour mettre en place des stratégies d’utilisation durable du sol. Il semble plus efficace que les recommandations de conservation soit données par les agriculteurs que par les scientifiques.

Importance

Implications pour la recherche

Sur le plan biologique, les résultats que nous avons obtenus montrent que des éléments de paysage hétérogènes ont le potentiel d’augmenter la diversité microbienne du sol. Ce résultat, bien que sans effet positif clair sur le rendement des récoltes, souligne l’importance de la diversité du paysage pour conserver la diversité des communautés microbiennes du sol, et par conséquent les fonctions du sol.

Sur le plan socio-économique, les résultats concernant l’effet négatif des exigences de coordination et l’effet positif des « recommandations par le paysan » sur la participation aux programmes agro-environnementaux montrent bien l’importance tant de la logique économique que de la logique sociale pour expliquer les processus de décision des agriculteurs. Les mesures visant à promouvoir leur ralliement à des programmes agro-environnementaux devraient aller plus loin que des compensations financières, et tenir compte des aspects de conformité sociale et des exigences de coordination pour pouvoir aboutir.

Implications pour la pratique

Notre étude de cas comparative transfrontalière révèle (i) les avantages de la promotion de la diversité du paysage ; (ii) la nécessité de tenir compte des différentes incitations et capacités qui façonnent le rôle consultatif des "intermédiaires* publics et privés ; et (iii) l’importance d’intégrer encore davantage les initiatives de conseil des agriculteurs aux programmes de conservation agro-environnementaux. Les procédures de consultation et les mécanismes de partage des connaissances peuvent aussi bien renforcer l’effet positif des recommandations des agriculteurs que faciliter la compréhension commune des bénéfices de la coordination. Les résultats de notre étude contribuent à informer les décideurs politiques, en démontrant l’importance des aspects écologiques, économiques et sociaux dans l’élaboration de programmes environnementaux.

Titre original

Landscape-Scale Biodiversity and the Balancing of Provisioning, Regulating and Supporting Ecosystem Services (BASIL)

Directrice/directeur du projet

Prof. Roland Olschewski, Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL, Birmensdorf

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Roland Olschewski Eidgenössische Forschungsanstalt für Wald, Schnee und Landschaft WSL Zürcherstrasse 111 8903 Birmensdorf +41 44 739 25 62 roland.olschewski@wsl.ch

A ce sujet